Recherche

Ce qu'on sait

Il est indéniable que les changements climatiques affectent notre psyché. La théorie des systèmes le confirme, les neurosciences tendent de plus en plus en ce sens (rôle de la dopamine et de l’ocytocine) et le nombre d’études sur l’anxiété climatique a plus que triplé dans la dernière décennie. Une étude réalisée auprès d'étudiant.es français en 2020 a permis d'arriver aux conclusions suivantes (RESES, 2020) :

95%.png
pexels-photo-3153201.jpeg

Laboratoire de recherche

Éco-motion est un média à vocation psychoéducative, un organisme offrant des services d’accompagnement à l’individu et aux institutions, mais c’est aussi un laboratoire de recherche. 

  • Tous nos programmes sont basés sur les données de la littérature scientifique dans divers domaines, mais aussi sur nos lectures en psychologie de l’environnement. 

  • Nous sommes très concernés par le bien-être des participant.es à nos programmes et à nos projets de recherche. 

  • Nous reconnaissons la nécessité d’adresser les besoins d’espaces pour déposer ces contenus (silence social construit autour de la crise climatique et de la crise de la santé mentale), et nos entrevues et focus groups se veulent à la fois un lieu pour faire avancer notre compréhension des préoccupations réelles, mais aussi un espace pour discuter de nos difficultés individuelles et collectives face aux changements environnementaux.

Collectif

Éco-motion collabore avec des dizaines de professionnel.les et chercheur.ses qui s’intéressent à la question de l’adaptation : sociologie, psychologie, travail social, neurosciences, sciences de la santé, philosophie, politique, pédagogie, droit de l’environnement, génie du bâtiment, agriculture, etc. 

Pour rejoindre le collectif et contribuer à la toile de connaissances, devenez membre d’Éco-motion :

pexels-photo-3184418.jpeg
Screen Shot 2021-08-02 at 8_edited.jpg

Projets en cours

Le rôle des écoémotions dans l’adaptation psychosociale face aux changements environnementaux 

  • Par Isabelle Béliveau, candidate à la maîtrise en environnement (Université de Sherbrooke)

  • Mémoire codirigé par Valériane Champagne St-Arnaud, ph.D et Catherine Coté, ph.D

csm_Anne-Sophie_Dorion_01_ff84689b52.jpg

1) La conceptualisation de l'éco-anxiété chez les enfants (grâce à des entretiens semi-structurés auprès d'enfants âgé.es de 8 à 12 ans) afin de définir et de caractériser le phénomène dans ce groupe d'âge selon leur propre point de vue et d'adopter leur vocabulaire.

 

2) Le développement d'un instrument de mesure valide de l'éco-anxiété chez les enfants (qui découlera des résultats des entretiens de la partie 1)

  • Par Anne-Sophie Dorion, étudiante au Doctorat en recherche et intervention en psychologie (Ph.D.-RI.), cheminement en intervention en enfance et adolescence (Université de Sherbrooke, campus de Longueuil)